• Français
  • English
  • German

Lettre des Elèves

35,10,0,50,1
25,600,60,1,3000,5000,25,800
90,150,1,50,12,30,50,1,70,12,1,50,1,1,1,90000
0,0,1,0,0,46,15,5,2,1,0,0,0,1
Lettre 1
Lettre 1
deux ...
deux ...
nos enfants
nos enfants
... ont des idées ...
... ont des idées ...
fin
fin

Examens précipité par peur des violences

Les  écoles de l’EST de La République Démocratique du Congo viennent d’anticiper les examens du premier trimestre au regard de la situation sécuritaire qui se plane à l’horizon. Avec ce choc de contradiction politique, le pays risque de sombrer dans un chaos. 

 Plus des 2 semaines des vacances en noël pour échapper aux violences prévisibles du 19 Décembres!

Avec la situation politique confuse actuelle du pays, les écoles primaire et secondaire ont peur des violences pouvant survenir vers le 19 décembre de cette année fin du mandat du président de la république. Ainsi donc en prévis ion de ces violences, l’école de l’unité voudrait appeler les parents à une responsabilité commune pour éviter des victimes enfants.

C’est ainsi que  la majorité d’école de la ville de Butembo, ont résolue mieux de précipité le programme des examens dans le but d’échapper aux violences pouvant survenir en cette datte du 19 Décembre entre les groupes des pressions, les membres de l’opposition et ceux de la majorité présidentielle.

 Ce depuis aujourd’hui 8 Décembre 2016 que nous avons commencés les examens à l’école de l’unité. Pour protéger les enfants a ne pas tomber dans le violences de ce fin de l’année et adhéré dans des manifestations des uns comme des autres, nous avons arrêté notre calendrier des examens au 15 Décembre 2016, soit une semaine et non   des examens qui devais débuté entre le 13 et le 15 pour prendre fin entre le 21 et le 23 Décembre. 

 

 

 

En cette période de fin du mandat constitutionnel du président de la république qui est contesté par certains et appuie par d’autres, les enfants sont souvent victimes des manipulations politiciennes , c’est ainsi que nous encourageons les parents à veiller sur la protection de leurs enfants à la maison, les retenir les plus longtemps possible, pour les éloigner des zones de violences, les grandes artères.

           

Ecole de 'unité, Décembre 2016