L’epidemie Ebola dans la ville

Ebola,Ebola,Ebola, Une maladie cruelle et dangereuse à haut risque de contamination, un danger permanent pour la population et particulièrement les enfants des écoles en ville de Butembo. Huit mois après, actuellement des bandits et assaillants armés s’attaquent aux centres de traitement de la maladie et brûlent sauvagement des biens, maisons et médicaments. Ces attaques répétitives sur les centres de traitement à Ebola ainsi que l'intox des certains lobbies  contre cette maladie seront sans doute une menace sur la vie des populations. Les enfants et particulièrement les écoliers sont plus victimes. Chaque matin, à l'école ils sont en contact direct les uns aux autres ignorant la provenance de chacun, ce qui accroît le risque de contamination dans les écoles. C'est notamment à notre école de l’unité située dans la zone de santé de Katwa où le premier CTE a été brûlé en date du 25/02/2019, que la tension a monté. Des parents refusent le respect des mesures proposer pour éviter la contamination et facilitent la propagation de la maladie. Cette partie Sud-Est de la ville de Butembo s'est distinguée par son intolérance sans pareil contre la riposte à Ebola. A cela vient de s'ajouter les attaques sur les deux CTE, d'abord de Katwa dimanche 25/02 puis au centre ville mercredi 27/02/2019. Danger, les malades confirmés comme les cas probables en études fuient le CTE pour se cacher dans leur famille avec les petits enfants. Ces derniers (écoliers) moins sensibilisés sur la maladie à virus Ebola et ses moyens de prévention, sont malheureusement toujours en contact avec les malades dans leur famille. En ce moment critique, protéger les écoles contre Ebola c'est sauvé la vie de milliers d'écoliers. A l’école de l’unité grâce aux soutiens de la fondation #Darsilamano et #Vigloj nous renforçons la sensibilisation des enfants pour ce protéger de salutation avec contacts corporels avec des personnes connues  même les inconnues et surtout renforcer la pratique régulière de lavage des mains. Une réunion des parents est d’urgence convoquée pour statuer sur ce cas et demandons aux parents d’accepter les méthodes de contrôle et prévention mis à la disposition des enseignants, c'est notamment l'utilisation des thermo-flash pour prélever la température.

 

Kambere Jack, 

Enseignant en Classe Terminale du primaire